&p=page_d_accueil UA-16139442-2

uccle - Page 2

  • Une mobilisation uccloise qui paie!

    En mars 2017, les médias évoquaient l’histoire de Lajoie Malekusa, un jeune Congolais de 12 ans, et sa mère Fifi Muamba Mbobo, menacés d’expulsion par l’Office des Étrangers. L’administration avait en effet enlevé le titre de séjour de Mme Muamba et son fils et menaçait les deux personnes d’une expulsion vers la République Démocratique du Congo (RDC). Sur intervention du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) et après une large mobilisation du club de basket Uccle Europe, où le jeune Lajoie joue, et des citoyens de la commune d’Uccle, Lajoie Malekusa et Fifi Muamba Mbobo ont obtenu un titre de séjour d’un an mais renouvelable.

    article complet https://bx1.be/news/lajoie-malekusa-va-pouvoir-vivre-reve-va-participer-a-tournoi-de-basket-international/

  • Mariages en plein air au Parc de Wolvendael

    C'est Uccle.be, le site communal qui nous l'apprend, de mai à septembre, les couples qui cherchent à allier romantisme et nature pourront se dire oui au cœur du Parc de Wolvendael. Une première en Belgique qui traduit la volonté de Boris Dilliès (Échevin et Officier de l'État civil de la Commune d'Uccle) de "dépoussiérer les célébrations de mariage, de les rendre uniques et plus conviviales". "Un mariage par jour pourra être officié au parc entre 17 et 20h, la tranche horaire étant définie par les futurs mariés. Au même titre que les célébrations en soirée et le dimanche, le coût d’un mariage en plein air est identique à celui d’une cérémonie classique (250 €)."

    lire la suite de l'article

  • Opération "café suspendu" aussi Uccle

    brusselslife, cafe suspendu, "café suspendu", Uccle, place st job, alexander, chezclementine, #uccleC'est Brusselslife.be qui nous l'annonce: après la Bulgarie, l'Australie, le Canada et la France, Bruxelles et donc la Belgique se lancent dans l'aventure "café suspendu". D'après brusselslife.be, "Testez l’expérience du « suspendu ». Achetez vos consommations en double et mettez la deuxième à disposition des plus démunis. Elle sera mise « en attente » pour être offerte au premier sans-abri qui la réclamera."

    "Si à Bruxelles l’initiative était encore hésitante il y a quelques mois, aujourd'hui, les commerçants suivent peu à peu le mouvement. Ils sont de plus en plus à proposer un concept « suspendu ». Qui ne se limite d’ailleurs pas simplement au café…" la suite sur le site de brusselslife 

    Sur la carte de bruxelles des commerces qui acceptent le deal, 2 commercants de Uccle: le salon de coiffure Serge Alexander, rue Xavier de Bue, 21 et la friterie Chez Clémentine, place St Job. Le principe reste le même: vous payez 2 fois, votre coupe ou votre sachet de frites qui seront proposés à un sans-abri  ou une personne dans le besoin.

    Les sites des commercants que nous vous proposons de soutenir à Uccle :

    http://sergealexander.com/ 

    http://www.chezclem.be/